Chauffage au sol et parquet : compatibles, mais avec quelques précautions

Très prisé dans les projets de construction neuve et de rénovation, le chauffage au sol est un choix éco-énergétique qui offre un très bon niveau de confort thermique. Pendant longtemps, le chauffage au sol était considéré comme incompatible avec les revêtements de sol en bois tels que le parquet. Ce n’est plus le cas, même si certaines précautions sont de mise. 

Quels parquets ? Quelles essences de bois ?

Le bois est un matériau vivant, sujet aux déformations causées par l’humidité ou encore les variations de températures. Cette réalité est très importante car tous les types de parquet ne seront pas adapté pour un chauffage au sol, et certaines essences auront des caractéristiques qui leur permettront de tirer leur épingle du jeu.

Le plancher ou le parquet choisi sera de type collé afin d’assurer une transmission optimale de la chaleur.
Constitué d’une couche supérieure en bois noble et de deux autres couches en dérivés du bois, le parquet contrecollé conviendra parfaitement au chauffage au sol, offrant une bonne conductivité thermique.
Le stratifié, composé d’un revêtement synthétique collé sur du bois aggloméré, est également compatible avec le chauffage au sol, mais il offrira un rendement inférieur et pourra présenter des risques accrus de déformation avec le temps.

Bien sûr, le choix de l’essence sera également primordial. Les conseils d’un professionnel seront les bienvenus, pour prendre en compte vos considérations esthétiques et de budget, mais surtout pour privilégier des essences peu sensibles à la déformation, telles que le chêne par exemple, et présentant une faible résistance thermique (valeur R).

Points d'attention pour un rendement optimal

Pour maximiser les avantages du chauffage au sol avec du parquet, certains points doivent être pris en compte :

  • Résistance thermique : optez pour des essences de bois avec une faible résistance thermique (inférieure ou égale à 0,15 m² K/W), favorisant la transmission de chaleur.
  • Épaisseur du parquet : les lames ne doivent pas dépasser 1,5 cm pour assurer une bonne conductivité thermique.
  • Humidité : maintenez un taux d’humidité entre 45 et 65% pour éviter les risques de rétrécissement ou de dilatation du parquet.
  • Mise en Route Graduelle : démarrez le chauffage progressivement, par paliers de 5 °C sur quelques heures et jours, pour éviter les déformations du sol causées par d’importantes variations de température.

Possible, le mariage entre chauffage au sol et parquet nécessite une sélection minutieuse du type de parquet et une attention particulière aux détails pour garantir un fonctionnement optimal et prévenir tout problème à long terme.

Plus de conseils et d'inspiration ?

Let’s share:

Share on Facebook
Share on Twitter
Share on Linkdin
Share on Pinterest

Un calculateur en ligne pour estimer la quantité de CO2 stockée dans les meubles en bois

On le sait aujourd’hui : pour lutter contre le dérèglement climatique, nous devons réduire nos émissions de CO2 et séquestrer un maximum de CO2 présent dans l’atmosphère. Le bois joue un rôle clé : les arbres vivants fixent le CO2 grâce à la photosynthèse et les produits fabriqués avec du bois continuent de stocker ce CO2 tout au long de leur cycle de vie. Pour calculer la quantité de CO2 effectivement stockée dans les meubles en bois, PEFC a récemment lancé un calculateur en ligne.

Lire plus »

Quelle quantité d’isolant biosourcé pour rénover le bâti wallon d’ici 2050 ?

En partenariat avec Filière Bois Wallonie et le Cluster Eco-construction, Valbiom a mené l’enquête ! Car la question est 100% pertinente : la rénovation éco-énergétique du parc immobilier wallon est un maillon essentiel pour atteindre les ambitieux objectifs de réduction des émissions de CO2 à l’horizon 2050. Et dans cette stratégie, les isolants biosourcés sont appelés à jouer un rôle déterminant.

Lire plus »

Un nouveau réseau de facilitateurs pour faciliter les démarches en construction/rénovation durable et circulaire

Vous rédigez un marché de services ou un marché de travaux durable/circulaire ? Vous mettez en œuvre les principes du DNSH (do no significant harm) ? Vous aimeriez construire plus durable/circulaire et vous vous posez des questions ? Le Service Public de Wallonie a récemment mis en place un réseau de facilitateurs en construction durable et circulaire.

Lire plus »

Chauffage au sol et parquet : compatibles, mais avec quelques précautions

Très prisé dans les projets de construction neuve et de rénovation, le chauffage au sol est un choix éco-énergétique qui offre un très bon niveau de confort thermique. Pendant longtemps, le chauffage au sol était considéré comme incompatible avec les revêtements de sol en bois tels que le parquet. Ce n’est plus le cas, même si certaines précautions sont de mise.

Lire plus »

Une récompense internationale pour Stabilame, lauréat des Green Solutions Awards à la COP28 !

Le 5 décembre 2023, la COP 28 accueillait la cérémonie internationale des Green Solutions Awards, prix désignant des bâtiments, des quartiers et des infrastructures considérés comme exemplaires en termes de durabilité. C’est le bâtiment CBlue, un immeuble de bureaux de 2 niveaux construit par notre exposant Stabilame dans le Parc Ecolys à Suarlée (près de Namur), qui remporte la récompense dans la prestigieuse catégorie « Grand Prix International Construction Neuve ».

Lire plus »

Les déclarations environnementales des produits de construction (EPD) : de quoi parle-t-on ?

Structures en bois ou en acier, béton et briques, vitrage, produits d’isolation, revêtements… Quels qu’ils soient, les produits de construction ont tous une incidence plus ou moins importante sur l’environnement, et cela à chaque étape de leur cycle de vie. Les déclarations environnementales (ou EPD – Environmental Product Declaration) viennent éclairer cet impact environnemental et permettent de disposer d’une base de comparaison.

Lire plus »
Retour haut de page