Conférences & workshops

Le programme de Bois & Habitat 2024 est en cours de développement.

Les professionnels, architectes et entrepreneurs y feront le point sur les thèmes, techniques et enjeux d’aujourd’hui et de demain qui les concernent directement dans leur métier et pratique.
Le grand public y découvrira de multiples applications et atouts du matériau bois pour construire, rénover, aménager et décorer de manière “responsable”.

Construire responsable
Rénover responsable
Aménager responsable

Vendredi 22 mars

Conférences professionnelles

La "Frugalité heureuse" ou comment construire un avenir durable avec moins... mais en mieux !

Lancé à l’initiative de Philippe Madec, Dominique Gauzin-Müller et Alain Bornarel, le Manifeste pour une « Frugalité heureuse et créative » rassemble aujourd’hui de nombreux signataires.
Le bois, matériau emblématique de la construction durable, y occupe bien sûr une place de choix et les trois cosignataires en ont d’ailleurs fait abondamment usage dans leurs projets respectifs.
Mais le recours au bois ou autres matériaux biosourcés ne suffit pas à répondre aux différents impératifs de la « Frugalité heureuse ». Ce concept, s’il remet au goût du jour des principes de conception parfois à l’œuvre depuis très longtemps dans le secteur de la construction, les englobe dans une perspective bien plus large. Il n’est plus uniquement question d’utilisation efficace des ressources ou de réduction des déchets, d’empreinte carbone réduite ou de matériaux biosourcés, d’efficacité énergétique, de circularité ou de réemploi… mais de tout cela à la fois dans l’idée de créer des bâtiments durables, fonctionnels et économiques.

Vous avez des doutes ? Pourtant, si cette approche implique des changements radicaux dans la manière de concevoir et construire les bâtiments, elle séduit de plus en plus de professionnels de la construction, est en parfaite adéquation avec les stratégies établies par les pouvoirs publics et ne fait qu’anticiper de futures normes.

Ce colloque réunira des orateurs de premier plan qui expliqueront en quoi et comment la frugalité heureuse est d’ores et déjà à l’œuvre dans le secteur de la construction en Belgique, mais aussi quels sont les freins réglementaires qui entravent encore son développement. Un large panel de projets en bois intégrant ces grands principes viendra illustrer cette nouvelle façon d’aborder la conception de bâtiments.

Le colloque aura notamment l’honneur d’accueillir Philippe Madec, architecte, urbaniste et essayiste français de renommée internationale, dont l’influence dans le domaine de l’architecture durable en France, et au-delà, fait de lui une figure majeure dans le mouvement en faveur de la construction écologique.

Intervenants présents : bureau d’architectes 51N4E, bureau d’architectes Surleraux, bureau d’études Greisch, bureau d’études MATRIciel, Centre d’innovation de la Construction Buildwise, Mundo-Lab, SECO Belgium, SPECIMEN Architects, ainsi que l’architecte, urbaniste et professeur d’architecture, Philippe Madec

Organisation :

Ligne Bois, en partenariat avec Cap construction

Programme détaillé de la séance

Après un mot d’accueil prononcé par Aurore Leblanc, Coordinatrice de Ligne Bois, différents intervenants prendront tour à tour la parole : 

  • 10h45 | Par Eléonore de Roissart, chercheuse en solutions durables et circulaires | BUILDWISE

La transition vers l’économie circulaire figure parmi les priorités politiques et sectorielles, en vue d’une construction décarbonée et avec un moindre impact environnemental.

Appliqués au secteur de la (dé)construction, les principes de l’économie circulaire permettent d’élaborer des stratégies ayant pour objectif de consommer moins de matières premières et de produire moins de déchets. Cela implique tous les acteurs : des prescripteurs aux producteurs de matériaux, en passant par les entrepreneurs.
En pratique, comment peut s’organiser un entrepreneur pour intégrer les concepts de circularité dans ses chantiers ? Quels sont les leviers à actionner ? Les freins à lever ?

Buildwise (anciennement le CSTC), centre de recherche et d’innovation des professionnels de la construction, impliqué de longue date dans divers projets qui traitent d’aspects en lien avec les principes de frugalité est, à ce titre, bien placé pour poser le contexte.

  • 11h00 | Par Thimothy Bourgois, Business Unit Manager Sustainability | SECO Belgium

Alors que l’on encourage de plus en plus le réemploi des matériaux de construction, se pose la question de l’assurabilité de ces matériaux. Comment garantir qu’un matériau de réemploi puisse conserver ses fonctions initiales sur un autre ouvrage durant 10 ans ? Qui sera responsable de sa bonne tenue dans le temps ?
A ce jour, le secteur est confronté à un vide réglementaire qui entrave le développement de la circularité dans la construction. Mais les choses semblent commencer à bouger.
SECO Belgium, l’organisme qui fait autorité en matière de certification de produits et systèmes de construction et qui a été co-initiateur de l’assurance décennale en Belgique, a été retenu pour lancer un projet de recherche spécifiquement dédié à l’assurabilité des projets circulaires.

  • 11h15 | Par Aline Branders, architect partner| A2M

Mundo-Lab est une entreprise spécialisée en investissements immobiliers éthiques et écologiques. Ses immeubles abritent des organismes du secteur associatif et sont construits et aménagés de manière durable sur le principe de la récupération.
Après Bruxelles, Namur et Anvers, Mundo Louvain-la-Neuve vient de voir le jour. Ce bâtiment s’apparente à un modèle de circularité, de réemploi et d’utilisation de matériaux écologiques. Alors que le projet initial ne le prévoyait pas, les concepteurs ont eu l’opportunité de récupérer 150 poutrelles métalliques ; c’est ainsi qu’a émergé l’idée d’une ossature en acier de récupération : une première en Belgique et une rareté en Europe !
Mais le bois n’a pas été délaissé pour autant. Tous les planchers ont été réalisés avec des caissons préfabriqués de type Kerto-ripa et les façades avec des éléments lamellés-collés horizontaux (le tout mis en oeuvre par Rose’s Natural Homes en collaboration avec le bureau d’études Ney and partners WOW pour les calculs de structures). Le bardage en peuplier thermo-traité lasuré a été fourni par Scidus ; quant aux gradins de l’entrée principale, ils sont en CLT. Chaque pièce de bois a été modélisée largement en amont de manière à n’utiliser que la ressource nécessaire pour une planification et un prix calculé au plus juste.
De nombreux autres matériaux ont également été récupérés sur d’autres chantiers pour être intégrés dans le nouveau bâtiment, tels que portes, cloisons, luminaires, isolants et mobilier.

  • 11h30 | Arnaud Pineur, Chef de projet | Greisch & Yann Gueguen, Architecte | 51N4E

L’engagement de la Région bruxelloise en faveur du réemploi de matériaux de construction dans les bâtiments publics a débouché sur la conception de Recyparks de nouvelle génération appelés à devenir des modèles d’économie circulaire.
Après une phase de recherche, les concepteurs (à savoir le bureau d’architecture 51N4E en collaboration avec le bureau d’études Greisch) ont trouvé leur bonheur dans une halle en lamellé-collé issue d’un ancien centre équestre de Liège voué à la démolition. Les arcs existants ont été démontés soigneusement puis remontés à Bruxelles. Le reste de la structure en bois s’est donc imposé en lamellé-collé également, fournie par Structure Wood. Elle prend la forme d’une succession de portiques en bois lamellé-collé de 26 m de large, essentiellement issus de la récupération, une première en Belgique. Ce bâtiment pourrait d’ailleurs servir de jurisprudence pour de nouveaux projets de réemploi de bois au niveau structurel.

  • 11h45 | Arnaud Bertrand, Directeur | MATRIciel

La démarche low-tech connaît un engouement croissant, poussée entre autres par le Manifeste pour une frugalité heureuse. Mais de quoi parle-t-on concrètement ? Quelles sont les solutions low-tech envisageables dans les projets de construction ou de rénovation ? Avec quels impacts sur le confort, les performances et le bilan environnemental ?
Le bureau de conseil et d’étude en énergie, environnement et techniques spéciales MATRIciel s’est spécialisé dans la prescription de technologies douces (« low-tech ») et frugales. Une philosophie incarnée dans deux projets emblématiques qui démontrent à quel point le low-tech peut s’appliquer à des bâtiments de typologie différente sans rien perdre en confort.

  • La Maison administrative de la Province de Namur (Certification BREEAM, Prix “Low-tech” – Green Solutions Awards 2022-2023), conçue par Philippe Samyn and Partners, est construite presque entièrement en bois certifié. Le projet travaille en ossature bois et poteaux-poutres avec 330 murs de façades préfabriquées en bois fournies par Mobic. Un accent particulier a été mis sur les économies d’énergie (NZEB), la circularité, les matériaux à faible empreinte environnementale, la flexibilité d’utilisation à court, moyen et long terme et l’éclairage naturel.
  • Le bâtiment de la Brigade forestière de Bruxelles Environnement (Prix “Santé et Confort” – Green Solutions Award 2019). Partie intégrante du paysage et des activités forestières, le bois est omniprésent : en structure avec isolation en cellulose, en bardage extérieur, finitions intérieures et combustible de chauffage. La conception du nouveau bâtiment par le bureau B612 Associates a été réalisée en concertation avec les gardes-forestiers. Les études de stabilité bois ont été prises en charge par le bureau Greisch.
  • 12h00 | Perrine Ernest, Architecte | SPECIMEN Architects

Les techniques mises en œuvre, la nature écologique des matériaux employés, l’économie de ressources et la dimension sociale revêtent une importance fondamentale dans le concept de Frugalité heureuse. Le bureau SPECIMEN Architects en a fait un de ses principes directeurs parfaitement illustré par le projet d’habitat groupé “Cohousing 68” à Namur, qui s’est vu décerner le Grand Prix d’Architecture de Wallonie 2021.
Au niveau des matériaux, le complexe laisse une large place aux biosourcés : les logements sur deux niveaux sont construits en CLT mis en œuvre par TS Construct avec un bardage bois et une isolation en laine bois.
Au niveau sociétal, l’habitat groupé répond parfaitement aux impératifs de la Frugalité heureuse. Anticipant la rareté du foncier et une moindre disponibilité des ressources, le projet s’est attaché à communautariser les fonctions ponctuelles (buanderie, chambres d’amis, espaces de réception…) plutôt que de les dupliquer pour chaque résident. Le tout sur base d’un processus de co-création avec les habitants qui ont accepté des logements d’une superficie plus réduite sans toutefois rien sacrifier au confort.

  • 12h15 | Jean-Pierre Surleraux, Ingénieur civil architecte | Bureau d’architectes Surleraux

Dans le cadre de ce projet, le bureau d’architecture Surleraux et l’entreprise Stabilame se sont engagés à concilier plusieurs impératifs de la Frugalité heureuse en conjuguant harmonieusement la construction en bois, les économies d’énergie, l’optimisation des espaces et des ressources, la conception bioclimatique, l’accessibilité économique, la sobriété technologique et le renforcement des liens sociaux.
Composé de 14 logements privatifs en poteaux-poutres bois, ce complexe atypique de mixité sociale, à la croisée de l’habitat groupé, de la résidence service et de la maison unifamiliale, présente un bâtiment central favorisant les échanges entre les résidents grâce à des espaces partagés. Le projet est plus particulièrement destiné à des personnes isolées désirant partager à la fois un projet de vie plus collectif tout en conservant leur espace propre.
Le système poteaux-poutres a été utilisé pour simplifier la structure et ne pas apposer de finitions complémentaires. Le bois utilisé provient des forêts environnantes et a été mis en œuvre par des entreprises locales ; une partie de l’électricité qui alimente le site provient du bâtiment commercial proche équipé d’une installation de 400 panneaux photovoltaïques.

  • 12h30 | Philippe Madec, Architecte, écrivain, professeur d’architecture, co-initiateur du “Manifeste pour une Frugalité heureuse”

Architecte, urbaniste, essayiste et professeur d’architecture, la carrière de Philippe Madec est couronnée de Prix prestigieux, notamment le Global Award for Sustainable Architecture en 2012, qui l’ont hissé au rang de référence internationale en matière d’architecture durable dont il est l’un des pionniers. On lui doit plusieurs projets d’envergure, tant en France qu’à l’étranger, en matière d’aménagement urbain et de constructions éco-responsables. Philippe Madec est également enseignant et est l’’auteur de nombreux ouvrages et articles sur l’architecture et le développement durable.
Sa vision de l’architecture est parfaitement résumée dans le “Manifeste pour une Frugalité heureuse”. Ce concept devenu aujourd’hui un véritable mouvement de fond, promeut une approche sobre et économe dans la construction et l’utilisation des bâtiments, en mettant l’accent sur l’optimisation des ressources et de l’espace, la durabilité des matériaux, l’emploi des techniques simples et adaptées (low-tech et right-tech), la circularité, le réemploi… ceci dans le but de concevoir des bâtiments qui répondent aux besoins essentiels de leurs occupants, tout en respectant les limites de la planète.

Mais comment réagit le monde du bâtiment à ces grands principes qui rompent radicalement avec une manière d’envisager la construction vieille d’au moins deux siècles ?
Comment massifier cette approche ? Quels dispositifs réglementaires mettre en œuvre ? Avec quels moyens ? Pour quel niveau de confort ? Pour répondre à ces questions légitimes des professionnels du bâtiment, qui mieuxque Philippe Madec, l’un des instigateurs du “Manifeste de la Frugalité heureuse” ?

Un nouveau réseau de facilitateurs pour vous aider dans vos démarches en construction/rénovation durable et circulaire

Vous rédigez un marché de services ou un marché de travaux durable/circulaire ? Vous mettez en œuvre les principes du DNSH (do no significant harm) ? Vous aimeriez construire plus durable/circulaire et vous vous posez des questions ? Venez vous informer sur le réseau, constitué d’experts du secteur, récemment mis en place par le SPW. Destiné aux professionnels du bâtiment, aux pouvoirs publics wallons et aux maîtres d’ouvrages/auteurs de projets, il offre une assistance technique (normes, matériaux biosourcés, éléments de réemploi, gestion des déchets, etc.) et juridique (réglementation environnementale) pour tendre vers une gestion plus durable et circulaire en construction.

Organisation :

Embuild Wallonie | Union Wallonne des Architectes | Cluster Eco-construction | GreenSURF | ICEDD | Service Public de Wallonie

samedi 23 mars

Conférences tout-public

Protéger, construire, rénover, aménager, innover avec le bois : les voies durables de l'habitat

Protéger durablement sa terrasse, ses menuiseries ou son mobilier d’extérieur ; se renseigner sur les atouts énergétiques des constructions bois ; en savoir davantage sur les matériaux d’isolation écologiques, les modules préfabriquées en bois ou les projets de rénovation avec intégration de biosourcés…
Il est désormais impératif de repenser la façon dont nous construisons nos espaces et d’embrasser une approche plus respectueuse de notre planète mais aussi de notre bien-être.
Que vous ayez un projet de construction ou de rénovation, que vous soyez professionnel, étudiant ou tout simplement curieux, venez découvrir les dernières tendances en matière de construction durable, à travers ce programme de conférences qui sera, à n’en pas douter, une source d’inspiration.

Un programme proposé avec la collaboration de Ligne Bois.

Champignons, insectes xylophages, UV, intempéries, … le bois en extérieur est confronté à de multiples dangers qui peuvent entraîner des dégradations de toutes natures. Il est donc impératif d’assurer sa durabilité tout en préservant son aspect esthétique. Il existe aujourd’hui de très nombreuses solutions et produits susceptibles de prémunir durablement, efficacement et sans risques pour l’environnement les éléments en bois contre les attaques biologiques, les effets de l’humidité et des rayonnements UV. Traitement de nettoyage, de préservation ou de finition, quelles sont les solutions envisageables ? Pour quels types d’essences ? Selon quelles modalités ? Pour quelle durée ? Et à quel prix ?

13h15 > 14h00

Salle de conférences

Frédéric Dekeuleneer

Actina - Galtane

Les systèmes constructifs à base de bois apportent des solutions reconnues pour l’amélioration de la performance énergétique des bâtiments, que ce soit en rénovation ou en construction neuve. Ceux-ci permettent de répondre au mieux aux exigences PEB actuelles et à venir.
Le confort thermique à l’intérieur des bâtiments est multifactoriel et est, notamment, lié à la gestion des nœuds constructifs (ponts thermiques), la température des parois (l’effusivité) et la régulation de l’humidité. De par sa structure cellulaire, le bois possède des propriétés naturelles avantageuses pour la gestion de ces éléments ainsi qu’un pouvoir d’isolation thermique important. Ces effets combinés permettent de limiter fortement les besoins en chauffage (et donc la facture d’énergie), tout en maintenant une température confortable à l’intérieur des bâtiments. La conférence permettra de préciser les éléments à prendre en compte pour l’élaboration d’un projet permettant de tendre vers la plus grande autonomie énergétique, que ce soit dans le cadre d’une rénovation ou d’une construction neuve.

14h00 > 14h30

Salle de conférences

Michel Lequeux

Bureau d’études Eureca

L’ancienne procédure d’audit énergétique en Wallonie a été simplifiée pour devenir l’Audit Logement. Au-delà de la dimension énergétique, il intègre désormais d’autres critères liés à la dimension « durable » du bâtiment, dont l’intégration de matériaux biosourcés dans le cadre d’une rénovation, ce qui permet de bénéficier d’une surprime. Pour l’utilisateur, l’amélioration de la performance énergétique des bâtiments via l’utilisation de biosourcés a un impact direct sur la facture énergétique mais a également des répercussions bénéfiques sur la santé, le confort et le bien-être des occupants.
Dans quel cas procéder à un “Audit Logement” ? A qui s’adresser pour obtenir des réponses fiables ? A quel prix ? Et dans quelle mesure est-ce toujours techniquement et financièrement envisageable de préconiser des biosourcés ? Réponses avec deux études de cas.

14h30 > 15h00

Salle de conférences

Camille Hannecart

Bureau Camille Hannecart Architecte

La Wallonie encourage de plus en plus l’utilisation de matériaux tels que le bois, les isolants naturels ou les revêtements écologiques qui offrent non seulement des performances exceptionnelles, un confort accru, mais également une empreinte carbone réduite. L’accent sur la durabilité ne compromet pas la qualité, car ces matériaux sont souvent plus durables et plus performants que leurs homologues conventionnels. Et cerise sur le gâteau : leur prix est désormais de plus en plus concurrentiel. Ce mouvement en faveur de matériaux de construction écologiques n’est pas seulement une tendance, mais une nécessité impérative pour créer un avenir plus durable. Ecobati, pionnier et leader dans les matériaux de construction écologique en Wallonie, propose une gamme particulièrement large de produits écologiques pour toute la maison, de la cave au grenier, du gros œuvre aux finitions.

 

15h00 > 15h30

Salle de conférences

Sébastien Ernotte

Eco-Bati

A l’heure où l’on s’interroge sur l’utilisation rationnelle de nos ressources, les modes de consommation responsable, la circularité et le réemploi, RAVIK Création a décidé d’agir en mettant un maximum de sens dans sa démarche : sur base du bois de meubles en fin de vie collectés par la Ressourcerie Namuroise, RAVIK Création produit une large gamme de mobilier et aménagements en B2B et B2C. Un projet qui va de l’avant avec une réflexion sur de nouveaux modes de production et l’industrialisation de l’atelier Menuiserie. Un bel exemple d’économie circulaire, locale et solidaire.

15h30 > 16h00

Salle de conférences

Elodie Guillaume

Architecte d’intérieur

Marc Detraux

La Ressourcerie Namuroise

L’utilisation de la paille récoltée après les moissons en construction est très ancienne. La reconversion de ce « déchet agricole » en matériau de construction retrouve aujourd’hui tout son sens et peut répondre aux enjeux écologiques de notre époque. L’association du bois et de la paille offre une solution technique particulièrement pertinente. A cet effet, Paille-Tech propose un système constructif spécifique consistant à préfabriquer des parois en ossature bois isolées en paille et enduites de terre crue, un complexe 100% durable qui permet une empreinte écologique limitée grâce à l’utilisation de matériaux locaux et biosourcés.

Tour d’horizon des différentes techniques de construction à base de paille. Quels sont les principaux avantages et inconvénients de ce matériau ? Comment bien l’utiliser et dans quelles conditions ? Pour quel usage en rénovation ? Est-ce envisageable en autoconstruction ?

16h00 > 16h30

Salle de conférences

Julien Lefrancq

Paille-Tech

Altar Architecture développe depuis 2009 des systèmes préfabriqués ”zéro énergie” en utilisant essentiellement des matériaux écologiques et locaux. Deux types de bâtiments modulaires sont actuellement proposés : le Wald-Cube, un pavillon à toit plat, préfabriqué en 2D/3D, livré sur site, gros-œuvre fermé fini intérieur/extérieur et isolés (bois/paille). La finition intérieure est en OSB poncé, la finition extérieure est en bardage en bois et Trespa ; la A-House, un pavillon préfabriqué en 2D avec toit en pente.
Dans les deux cas, différentes possibilités de surfaces et de gabarits sont disponibles et les espaces peuvent être associés entre eux et, ainsi, évoluer dans le temps en fonction des besoins. Légères, compactes et optimales en termes d’efficacité énergétique, ces modules peuvent servir de logement à part entière, d’annexe, de bureau, d’atelier, de gîtes de vacances ou constituer des habitats groupés.

16h30 > 17h00

Salle de conférences

Adelin Leclef

ALTAR Architecture

16h30 > 17h00

Salle de conférences

Dimanche 24 mars

Conférences tout-public

Protéger, construire, rénover, aménager, innover avec le bois : les voies durables de l'habitat

Protéger durablement sa terrasse, ses menuiseries ou son mobilier d’extérieur ; se renseigner sur les atouts énergétiques des constructions bois ; en savoir davantage sur les matériaux d’isolation écologiques, les modules préfabriquées en bois ou les projets de rénovation avec intégration de biosourcés…
Il est désormais impératif de repenser la façon dont nous construisons nos espaces et d’embrasser une approche plus respectueuse de notre planète mais aussi de notre bien-être.
Que vous ayez un projet de construction ou de rénovation, que vous soyez professionnel, étudiant ou tout simplement curieux, venez découvrir les dernières tendances en matière de construction durable, à travers ce programme de conférences qui sera, à n’en pas douter, une source d’inspiration.

Un programme proposé avec la collaboration de Ligne Bois.

Vous souhaitez acheter, rénover ou construire une habitation durable ? Vous ne savez pas par où commencer ? A quoi faut-il faire attention ? Comment financer ce projet ? Que signifient les termes “frais de notaire”, “assurance solde restant dû”, “quotité”, “taux d’endettement”, “offre de crédit” ? Considérée comme l’une des premières banques “durables”, qui mieux que Triodos pour répondre à ces questions, étape par étape.

12h30 > 13h30

Salle de conférences

Isabelle Huens

Banque Triodos

Le patrimoine existant offre d’innombrables possibilités de réinventer les espaces tout en répondant aux besoins actuels de confort et de qualité de vie. Valoriser l’existant, c’est aussi aller vers une économie circulaire qui préserve nos ressources. Le bureau ARE Archi propose des volumes optimisés d’un point de vue énergétique et écologique grâce notamment à la conception, aux matériaux et techniques mis en œuvre, le tout en privilégiant l’utilisation de matériaux locaux et biosourcés, à commencer par le bois.

13h30 > 14h00

Salle de conférences

Cédric Ricco

ARE Archi

Si le bois offre des avantages significatifs sur le plan environnemental, il en va de même sur celui de l’efficacité énergétique. De par sa structure cellulaire, le bois possède des propriétés naturelles d’isolation thermique. En outre, ses capacités hygrométriques (sa capacité à réguler l’humidité) et sa bonne température de rayonnement diminuent le besoin subjectif en chauffage, en procurant une sensation de chaleur et de confort, ce qui réduit la dépendance à des systèmes de chauffage ou de refroidissement énergivores.
Encore faut-il le mettre en œuvre dans les règles de l’art. A cet égard, le conseil et l’accompagnement de professionnels sont capitaux pour parvenir aux performances attendues.

14h00 > 14h30

Salle de conférences

Nathalie Abrassart

Architecture & Création

Comment procéder si on désire rénover son habitation selon des principes écologiques mais qu’on ne dispose pas des compétences requises ni de quiconque parmi nos proches pour nous aider à mener ce chantier à bien ? L’association Bat’Acc (les Bâtisseurs accueillants) a voulu y apporter une réponse. Elle offre aux propriétaires l’aide d’un référent technique qui se charge de l’encadrement des travaux et propose les mains de volontaires pour rénover leur habitation, le tout moyennant un prix plus que démocratique. Tout bénéfice pour l’ensemble des participants : le maître d’ouvrage peut rénover son habitation à moindre coût, les bénévoles engrangent de l’expérience dans un cadre réel et Bat’Acc contribue ainsi au développement de l’auto-rénovation écologique.

14h30 > 15h00

Salle de conférences

Guillaume Grawez

Ecowez

Le chêne local, c’est l’or vert wallon par excellence. Il incarne la quintessence de l’élégance. Au-delà de son esthétique, le chêne local offre une durabilité exceptionnelle. Son caractère résilient en fait un choix judicieux pour votre mobilier et vos aménagements intérieurs (planchers, escaliers, parquets, lambris,…), dont la Scierie Saint-Joseph s’est fait une spécialité. Et ne vous méprenez pas : le chêne se décline désormais dans une optique contemporaine et épurée, bien loin de son côté rustique d’autrefois. L’entreprise offre d’ailleurs une large gamme de meubles sur mesure alliant le bois et l’acier. Quant au prix, contrairement à une idée reçue, les meubles, planchers et lambris en chêne sont financièrement parfaitement abordables.

15h00 > 15h30

Salle de conférences

Mathieu Moraux et Alice Marchal

Scierie Saint-Joseph by Wood Synergy Group

Lorsque la nuit tombe, la lumière artificielle entre en jeu et dévoile l’espace dans une mise en scène de jeux de lumière et de matière, en apportant une plus-value à votre confort de vie et à votre habitat.
Architecte d’intérieur passionnée par le rapport entre la lumière et l’architecture, Tatiana Oscari conçoit des intérieurs qui intègrent ces deux paramètres, dans une vision globale de l’espace, et avec un attachement tout particulier pour le bois qu’elle utilise régulièrement pour la conception de mobilier sur mesure. Son approche consiste à analyser un projet dans son ensemble pour apporter des solutions, non seulement sur le plan esthétique et émotionnel mais également sur le coût, l’impact énergétique et les contraintes techniques de réalisation.

15h30 à 16h00

Salle de conférences

Tatiana Oscari

Tatiana Oscari by TOlightdesign

Depuis quelques années, les annexes en bois ont le vent en poupe. Mais pourquoi ne pas opter pour une construction résolument originale ? Les modèles de yourtes proposés par BeYurt, qui épousent la forme des habitats traditionnels présents en Mongolie, sont conçus sur le principe d’une construction à ossature bois. Les matériaux utilisés sont écologiques et locaux : la structure est réalisée en douglas issu de forêts belges et l’isolation est en laine de chanvre. Tous les éléments sont fabriqués par l’entreprise dans ses ateliers. Un habitat alternatif qui a un cachet certain et qui avec ses 50m² maximum convient parfaitement pour tous types d’annexes. A quel prix ? Quels sont les délais d’installation ? Peut-on les monter et les réinstaller ailleurs ? Comment prévoir les raccordements ?

16h00 > 16h30

Salle de conférences

Stéphane Klimowski

BeYurt

La Wallonie et la Région de Bruxelles-Capitale encouragent financièrement à opter pour des isolants biosourcés en proposant des surprimes dans le cadre de projets de rénovation. Et pour cause, ces matériaux présentent de nombreux atouts : un confort d’été qui permet de se passer d’un climatiseur, une excellente performance acoustique, une plus longue durée de vie, très peu d’effets toxiques, une production locale, … Si les incitants financiers publics sont précieux pour encourager les particuliers à faire des choix durables, encore faut-il trouver des professionnels formés à l’utilisation de ces matériaux et que les travaux n’engendrent pas un surcoût trop important par rapport aux autres isolants. Il est alors primordial de se faire conseiller afin de trouver le juste milieu entre faisabilité technique et réalité financière. Trois experts : prescripteur, auditeur et entrepreneur vous conseilleront.

16h30 > 17h00

Salle de conférences

Arnaud Vierendeel

Isolution

Anne-Michèle Janssen

Cluster éco-construction

Marie Smekens

Comète PEB

Lundi 25 mars

Journée Enseignement

Vous êtes titulaire ou enseignant d’une section professionnelle bois et souhaitez organiser une visite du salon pour vos élèves ?
Participez à une visite guidée didactique qui vous emmènera à la découverte d’une dizaine de stands, représentant la diversité, la technicité et les défis actuels et futurs des métiers de la construction bois !
Inscription obligatoire par e-mail à bois-habitat@easyfairs.com.
Veuillez renseigner le nom de l’école, les nom et prénom de l’accompagnant et le nombre d’élèves.

Venez découvrir les conditions de participation à la seconde édition de ce grand concours inter-écoles qui verra s’affronter les groupes-classes autour de la conception et la fabrication de mobilier en bois, intérieur comme extérieur, avec différents critères (design et originalité, circularité et empreinte écologique).
Le concours donnera lieu à une exposition des réalisations sélectionnées et à une remise de prix lors de l’édition 2024 de Bois & Habitat.

11h30 > 12h30

Salle de conférences

Organisation :

Woodwize

Les métiers du bois en action

Sur l'Espace de la Formation et des Métiers du Bois

La Battle Eco-Mobilier est un grand concours organisé par Woodwize, qui voit s’affronter des élèves issus des sections bois dans la conception et la construction de meubles éco-conçus.

Tout au long du salon Bois & Habitat, découvrez une vingtaine de réalisations proposées par 13 écoles de Fédération Wallonie-Bruxelles.
Venez découvrir les projets lauréats de cette belle compétition !

Un Prix du Design et un Prix de l’Eco-Responsabilité seront décernés par un jury composé de professionnels, dans les catégories « mobilier intérieur » et « mobilier extérieur ».
Les projets seront également soumis au vote des visiteurs de Bois & Habitat, qui attribueront le Prix du Public à leur meuble préféré.

14h00 > 15h30

Salle de conférences

Organisation :

Woodwize

En collaboration avec :

Retour haut de page