Mobilier et aménagement : quels panneaux de bois choisir ?

Pour vos meubles et finitions intérieures, le bois offre de multiples possibilités. Le choix dépendra donc de différents critères : le budget et l’aspect esthétique bien entendu, mais aussi l’usage et la solidité attendue du meuble ou encore les facilités et contraintes de fabrication (perçages, sciages…). Petit tour d’horizon.

Contreplaqué

Ces panneaux sont fabriqués par collage consécutif de feuilles de bois, un procédé qui permet de varier les épaisseurs.
  • Facile à percer et à découper, ce qui favorise sa multifonctionnalité.
  • Usages multiples : sous-plancher et plancher, cloison, agencement, mobilier…
  • Léger et résistant
  • Aspect propre : les panneaux peuvent facilement être vernis ou peints. Ils sont d’ailleurs souvent proposés avec une couche pré-peinte ou recouverts d’un placage de bois ou de stratifié pour des applications en menuiserie intérieure.
  • Prix moyen

Lamellé collé

Ces panneaux sont conçus par collage de lames de bois en parallèle.
  • Facile à travailler, tant en perçage qu’en découpe
  • Résiste mal à l’humidité (il peut même se déformer)
  • Usages : aménagements et mobilier intérieurs
  • Aspect proche du bois brut
  • Adapté aux petits budgets

MDF

Ces panneaux sont composés de fibres de bois compressées et collées (MDF = medium-density fiberboard).
  • Usages : principalement comme matériau de finition (portes, plinthes, base de sols stratifiés…) ou pour l’ameublement (armoires, étagères…)
  • Assez dense et résistant, donc lourd (les panneaux MDF sont d’ailleurs divisés en trois classes d’application, suivant leur densité)
  • Surface lisse et esthétique : le MDF peut d’ailleurs, sans peine, être peint ou vernis.
  • Plus économique que le bois massif, dont il se rapproche par ses propriétés.

Aggloméré

L'aggloméré est conçu à partir de particules de bois collées entre elles.
  • Léger, peu résistant (notamment face à l’humidité) et difficile à travailler : il peut notammer éclater lors du perçage. 
  • Usages : cloisons, étagères d’aspect brut (dans un garage, un atelier)…
  • Aspect brut, parfois irrégulier : il est souvent utilisé pour effectuer des travaux qui ne nécessitent pas de fini esthétique.
  • Prix intéressant

Mélaminé ou stratifié

Ces panneaux ne sont autres que des panneaux agglomérés sur lesquels on ajoute par collage une couche décorative. Le procédé de collage est d'ailleurs ce qui différencie stratifié et mélaminé.
  • Usages : meubles, placards, aménagements intérieurs, plans de travail…
  • Peu résistant (tout comme l’aggloméré qui constitue leur base)
  • Aspect esthétique et décoratif

OSB

Les panneaux OSB résultent du collage de longues lamelles de bois orientées, en trois couches.
  • Très résistant, bonne tenue lors du perçage ou du sciage.
  • Usages : usages plus structurels à l’origine (planchers ou sous-couche d’un revêtement de sol, cloisons, agencement…) mais il séduit de plus en plus de personnes pour de l’ameublement, dans un style contemporain.
  • Aspect brut
  • Prix abordable

Bois brut

Comme leur nom le laisse penser, ces panneaux proviennent tout simplement de la découpe, en planches, du tronc d'arbre sans autre traitement ou procédé de fabrication.
  • Très résistant et longue durée de vie, moyennant un entretien adapté et régulier
  • Usages : meubles, plans de travail et îlots de cuisine, tablettes de fenêtres…
  • Son prix, généralement élevé, varie en fonction de l’essence de bois choisie.

Sources : Hout Info Bois, Livios

Plus de conseils et d'inspiration ?

Let’s share:

Share on Facebook
Share on Twitter
Share on Linkdin
Share on Pinterest

Le bois à l’épreuve du feu !

Spontanément, on aurait tendance à affirmer qu’une construction en bois est plus fragile face au risque d’incendie. La réalité est pourtant toute autre ! Les caractéristiques du bois le rendent bien plus résistants au feu que d’autres matériaux.

Lire plus »

Le bois pour un air intérieur sain

Au travail, à la maison… Savez-vous que, chaque jour, nous passons en moyenne 22 heures à l’intérieur ? Nous avons donc tout intérêt à y respirer un air sain ! Découvrez comment le bois peut contribuer à la qualité de l’air intérieur.

Lire plus »

Bois de construction : évolution à la baisse

Il y encore quelques mois, la hausse du prix du bois et les difficultés d’approvisionnement faisaient les titres de nombreux médias.
Depuis lors, la tendance s’inverse et le prix du bois de construction évolue à la baisse, à contre-courant des matériaux de construction “traditionnels” qui eux subissent de plein fouet le contexte inflationniste actuel.
Construire en bois devient donc plus intéressant économiquement que jamais.

Lire plus »

Isolation écologique : quel matériau choisir ?

Pour économiser l’énergie et diminuer sa facture, l’isolation est toujours la première étape. Une maison bien isolée permettra de garder la chaleur à l’intérieur en hiver et de préserver la fraîcheur en été. A côté des matériaux isolants traditionnels, d’autres matériaux offrent une alternative efficace et écologique. Ils se composent de matières renouvelables d’origine naturelle et ne contiennent (presque) pas d’additifs chimiques. Leur impact sur la santé et l’environnement est nul ou minime.

Lire plus »
Retour haut de page