Le bois pour un air intérieur sain

Au travail, à la maison… Savez-vous que, chaque jour, nous passons en moyenne 22 heures à l’intérieur ? Nous avons donc tout intérêt à y respirer un air sain ! 
Or, nos intérieurs regorgent de sources de pollution : matériaux de construction, produits d’entretien, éléments de décoration, animaux, moisissures et humidité… Certains de ces polluants ont un impact clairement néfaste sur la santé (irritation oculaires ou des voies respiratoires, allergies…).

Agir à la source !

Comment les limiter ? Faire face au risque à la source passera par le choix de matériaux sains dans l’habitat, dès la construction si c’est possible, et, dans tous les cas, dans les aménagements intérieurs et décorations.

Les atouts du bois pour un air intérieur sain

  • Le bois est naturel et rejette naturellement peu de substances nocives. Le bois brut, en particulier les résineux, contiennent naturellement des composés organiques volatils (ils contribuent d’ailleurs à son odeur si chaleureuse).
    Mais les teneurs sont faibles, largement inférieures aux concentrations minimales requises pour une qualité de l’air optimale.
  • Le bois est aussi moins absorbant que d’autres matériaux (comme les tapis et moquettes). Il retiendra donc moins de poussières et d’acariens, à la base de réactions allergiques chez de nombreuses personnes.
  • Enfin, le bois est un bon régulateur du taux d’humidité : il permettra donc de diminuer les condensations et les pollutions associées.

Produits de traitement et de finition

Si le bois est un matériau à la fois naturel et sain, il faut aussi se montrer vigilant face aux substances que l’on peut lui adjoindre : les colles, mais aussi les produits de traitement et de protection ou encore les produits de finition (laques, lasures, peinture).

Le bois doit en effet être protégé (contre les insectes, l’humidité et les champignons). Aujourd’hui, les traitements « verts » se multiplient : ils agissent par imprégnation du bois en profondeur et modifient sa composition sans intervention de produits chimiques. D’autres part, les produits de traitement et de finition font aujourd’hui la part belle à des solvants aqueux, ce qui réduit leur émissivité.

Source : www.bois.com

Plus de conseils et d'inspiration ?

Let’s share:

Share on Facebook
Share on Twitter
Share on Linkdin
Share on Pinterest

Le bois à l’épreuve du feu !

Spontanément, on aurait tendance à affirmer qu’une construction en bois est plus fragile face au risque d’incendie. La réalité est pourtant toute autre ! Les caractéristiques du bois le rendent bien plus résistants au feu que d’autres matériaux.

Lire plus »

Le bois pour un air intérieur sain

Au travail, à la maison… Savez-vous que, chaque jour, nous passons en moyenne 22 heures à l’intérieur ? Nous avons donc tout intérêt à y respirer un air sain ! Découvrez comment le bois peut contribuer à la qualité de l’air intérieur.

Lire plus »

Bois de construction : évolution à la baisse

Il y encore quelques mois, la hausse du prix du bois et les difficultés d’approvisionnement faisaient les titres de nombreux médias.
Depuis lors, la tendance s’inverse et le prix du bois de construction évolue à la baisse, à contre-courant des matériaux de construction “traditionnels” qui eux subissent de plein fouet le contexte inflationniste actuel.
Construire en bois devient donc plus intéressant économiquement que jamais.

Lire plus »

Isolation écologique : quel matériau choisir ?

Pour économiser l’énergie et diminuer sa facture, l’isolation est toujours la première étape. Une maison bien isolée permettra de garder la chaleur à l’intérieur en hiver et de préserver la fraîcheur en été. A côté des matériaux isolants traditionnels, d’autres matériaux offrent une alternative efficace et écologique. Ils se composent de matières renouvelables d’origine naturelle et ne contiennent (presque) pas d’additifs chimiques. Leur impact sur la santé et l’environnement est nul ou minime.

Lire plus »
Retour haut de page