Le bois en extérieur : comment le préserver ?

Bardages, châssis, terrasses, volets… Le bois est souvent choisi comme matériau pour habiller les extérieurs, car il s’y fond à merveille !
Néanmoins, il doit y faire face à deux ennemis majeurs : les rayons UV et l’humidité.
Les premiers provoquent de petites crevasses et du grisaillement. Superficiel, le dommage est surtout esthétique. L’humidité, en revanche, pose davantage problème : elle va permettre l’installation de champignons et, sur la durée, provoquer la pourriture du bois. De plus, elle favorise les attaques de certains insectes. Dès lors, comment s’assurer que votre bois extérieur résistera à ces épreuves ?

Choisir le bon bois

Les essences de bois sont réparties en différentes classes qui définissent leur niveau de résistance, notamment face à l’humidité. Ce critère permettra d’orienter le choix d’un bois plutôt qu’un autre en fonction de l’utilisation à laquelle il est destiné.

  • Classe 1 : les bois secs, utilisés principalement en intérieur (taux d’humidité inférieur à 20%).
  • Classe 2 : les bois secs, qui admettent un contact occasionnel avec un taux d’humidité supérieur à 20%, utilisés pour les ossatures et charpentes.
  • Classe 3 : les bois qui peuvent subir régulièrement le contact de l’humidité. On les utilise pour de nombreuses pièces de construction ainsi que pour les menuiseries extérieures telles que les bardages.
  • Classe 4 : les bois qui peuvent être en contact permanent avec l’eau douce, souvent privilégiés pour les utilisations horizontales en extérieur (balcons, coursives…) ou les utilisations au sol. Ces bois, dits imputrescibles, ne peuvent pas pourrir. C’est le cas de la majorité des bois exotiques, mais d’autres types de bois, comme le pin sylvestre, peuvent acquérir cette propriété grâce à un traitement.
  • Classe 5 : les bois (majoritairement exotiques) qui peuvent être en contact permanent avec l’eau salée (pour des pontons par exemple).

S'assurer d'une mise en oeuvre parfaite

La bonne mise en œuvre du bois va largement conditionner sa durée de vie et sa facilité d’entretien. Le principal conseil est sans doute d’éviter le contact permanent avec l’eau stagnante. Par exemple, pour une terrasse, on favorisera le ruissellement en prévoyant une légère pente.

Préparer et protéger le bois

Pour l’extérieur, des bois naturellement résistants seront la plupart du temps privilégiés. Néanmoins, certaines essences moins résistantes pourront aussi trouver leur place, après un traitement préalable en usine contre les insectes ou encore les champignons. Sous l’effet des rayonnements UV, le bois laissé naturel aura tendance à grisonner. Certains apprécient cette patine, mais d’autres préféreront conserver sa teinte d’origine. Dans ce cas, il faudra prévoir d’appliquer une couche protectrice (lasure) ou une peinture. Pour cet entretien, les produits microporeux en phase aqueuse sont idéaux : plus sains, ils laissent le bois respirer. Avant d'appliquer cette couche d’entretien, il est recommandé de poncer et de brosser sommairement le bois, afin d’éviter une trop grande superposition des couches qui, à la longue, empêcherait cette respiration du bois.

Plus de conseils et d'inspiration ?

Let’s share:

Share on facebook
Share on Facebook
Share on twitter
Share on Twitter
Share on linkedin
Share on Linkdin
Share on pinterest
Share on Pinterest

Construire et vivre dans une tiny house : quel est le prix et quelles sont les règles à connaître ?

Le concept de tiny house a vu le jour aux Etats-Unis dans les années 2000. Cette micro-maison en bois séduit aujourd’hui de plus en plus d’Européens et de Belges, désireux de trouver une solution de logement abordable ou de renouer avec la simplicité, la sobriété et l’authenticité. Voici quelques informations pratico-pratiques si ce mode d’habitat léger titille votre curiosité ou votre intérêt.

Lire plus »
Gare Maritime - copyright : Maxime Vermeulen

Laissez-vous inspirer par le bois : retour sur le colloque du 25 mars

A l’occasion de Bois & Habitat 2022, un colloque, organisé par Ligne Bois et CAP Construction, mettait en lumière tout le savoir-faire des professionnels de la filière belge construction bois à travers un tour d’horizon de 12 projets emblématiques. Retrouvez les présentations diffusées à cette occasion et (re)plongez-vous dans ces 12 réalisations majeures, qui révèlent les nombreux atouts et usages du matériau bois.

Lire plus »

Le bois en extérieur : comment le préserver ?

Bardages, châssis, terrasses, volets… Le bois est souvent choisi comme matériau pour habiller les extérieurs, car il s’y fond à merveille !
Néanmoins, il doit y faire face à deux ennemis majeurs : les rayons UV et l’humidité. Comment s’assurer que votre bois extérieur résistera à l’épreuve du temps et des éléments ?

Lire plus »
Prefabrication en usine

La préfabrication 3D : avantages et limites de cette technique de construction bois

La préfabrication 3D, développée depuis quelques années par une série d’entreprises de construction bois, consiste à fabriquer des modules 3D entièrement finis en atelier. Ces modules sont ensuite simplement transportés et posés sur site. Plusieurs modules peuvent également être assemblés pour former une véritable habitation de un ou plusieurs étages.
Pourquoi le bois se prête-t-il particulièrement à cette technique de construction ? Quels en sont les avantages et les limites pour les maîtres d’ouvrage comme pour les entreprises de construction ? Cet article, qui résume un vaste dossier publié dans “Les Infos de RND” (4e trimestre 2021), vous propose de le découvrir.

Lire plus »
Carnets d'architecture FormaWood

Carnets d’architecture bois (tomes 1 et 2) : demandez votre exemplaire

Ces deux « carnets d’architecture » référencent respectivement 35 projets en bois pour le Tome 1 et 42 projets en bois pour le Tome 2, tant en Wallonie que dans le nord de la France.
Les projets recensés dans ces ouvrages illustrent l’avènement d’une architecture bois résolument contemporaine et originale. II vous est possible d’en obtenir un exemplaire lors du salon Bois & Habitat en vous rendant au stand de Ligne Bois (1922).

Lire plus »
Retour haut de page