La circularité dans votre projet de construction / renovation : pourquoi et comment ?

A l’entame de votre projet de construction ou de rénovation, vous êtes soucieux d’en limiter autant que possible l’empreinte environnementale ? En utilisant des matériaux de récupération ou en choisissant des matériaux qui pourront ensuite être réutilisés, recyclés ou compostés, vous faites le choix responsable de la circularité.

Le secteur de la construction est un gros producteur de déchets et un important émetteur de CO2. Alors que l’Europe vise la neutralité carbone d’ici 2050, les projets de construction et de rénovation cherchent logiquement à réduire leur utilisation de ressources et leur empreinte écologique. Recourir à des matériaux et produits circulaires est un choix qui va dans ce sens : à la fin de leur cycle de vie, ceux-ci ne deviendront pas des déchets mais seront réexploités dans un autre projet.

Les 3 grands principes de la circularité

Une utilisation raisonnée et optimisée des ressources

Plus de réemploi et de renouvelable, moins de déchets, moins de consommations superflues…

Un impact faible sur l’environnement

Des matériaux sains et écologiques, des nuisances aussi limitées que possible lors des chantiers, des transports limités (favoriser le local)…

La réversibilité

Anticiper les changements et l’évolution des besoins (plus ou moins d’espace de vie), limiter l’emprise au sol, favoriser la « démontabilité »…

Concrètement, ça donne quoi ?

  • Quand c’est possible, choisissez un maximum de matériaux de récupération tant pour le gros œuvre, l’aménagement extérieur et intérieur. Les sites et magasins de seconde main, de plus en plus nombreux, regorgent de petites pépites pour vos aménagements ou ameublements.
  • Dans le cas de nouveaux produits et matériaux, préférez les matériaux de qualité qui pourront par la suite trouver une seconde vie dans un autre projet (comme des panneaux isolants ou cloisons démontables, des meubles robustes dotés d’une longue durée de vie…) ou dont les caractéristiques et la composition les rendent compostables ou biodégradables.
  • La mise en œuvre des matériaux de construction a aussi son importance et, dans un optique de circularité, on favorisera les principes de la construction modulaire, qui prend la forme d’unités de logement préfabriquées, montées et démontables sur site. Cette technique constructive permet l’ajout ou la suppression de modules : selon l’évolution de votre mode de vie ou de votre schéma familial, vous agrandissez ou réduisez facilement la taille de votre habitation. Vous disposez donc de l’espace dont vous avez besoin à tout moment et vous évitez la construction (et par la suite le besoin de chauffer) des espaces superflus.

Pour concrétiser votre projet de construction/rénovation circulaire, impliquez votre architecte et votre entrepreneur afin qu’ils vous aident à faire les bons choix.

Un exemple près de chez nous : A Louvain-la-Neuve, un business center associatif construit avec des poutres de récupération verra bientôt le jour ! Le choix de la récupération concerne aussi le mobilier, les luminaires, les portes et cloisons. Résultat : une facture globale allégée et une construction plus écologique et durable. En savoir plus

Source : Livios.be

Plus de conseils et d'inspiration ?

Let’s share:

Share on Facebook
Share on Twitter
Share on Linkdin
Share on Pinterest

Toitures végétalisées : de multiples avantages

Son nom le laisse clairement entendre : une toiture végétalisée est une toiture – plate ou légèrement inclinée – remplie de végétaux, qui la protègent en maximisant son isolation et la rétention d’eau. Tout bénéfice pour vos consommations énergétiques, mais pas uniquement… Aujourd’hui, de nombreuses villes envisagent les toitures vertes parmi les solutions qui doivent rendre nos villes plus résilientes face aux aléas climatiques.

Lire plus »

Chimsco Groupe a 20 ans !

Spécialisé dans la construction bois et doté de 4 départements (construction, charpentes, carports et poolhouses, chassis et protections solaires), le Groupe Chimsco fête cette année son 20e anniversaire ! Retour sur l’histoire de cet exposant fidèle au salon Bois & Habitat.

Lire plus »

Mobilier et aménagement : quels panneaux de bois choisir ?

Pour vos meubles et finitions intérieures, le bois offre de multiples possibilités. Le choix dépendra donc de différents critères : le budget et l’aspect esthétique bien entendu, mais aussi l’usage et la solidité attendue du meuble ou encore les facilités et contraintes de fabrication (perçages, sciages…). Petit tour d’horizon.

Lire plus »

Choisir des matériaux durables : parce que construire responsable débute à la source…

L’impact environnemental du secteur de la construction est considérable : il est responsable, à l’échelle mondiale, de 30% des émissions de CO2 et de 40% de la production de déchets. Agir pour diminuer cet impact peut se faire dès la source : plutôt que d’engloutir des ressources non renouvelables et difficilement réutilisables ou recyclables, on peut opter pour des matériaux durables. Pour favoriser leur adoption plus généralisée, un nouveau métier se fait jour : celui de “sourceur”, parti dénicher les matériaux et accompagner les professionnels dans leur choix et mise en oeuvre.

Lire plus »
Retour haut de page