Donner de l’éclat à vos bois extérieurs avec une lasure : usages, avantages et conseils d’application

Vos panneaux, vos volets, votre bardage ou votre palissade en bois ont besoin d’un coup de neuf ? Appliquer une lasure leur redonnera de l’éclat et permettra aussi d’assurer la protection du bois contre certains aléas météorologiques. Car, si la lasure est bien avant tout un produit de finition, elle joue également un rôle barrière contre contre les effets néfastes de l’eau et des rayons UV.

La lasure présente en effet des propriétés hydrofuges : elle va donc empêcher l’eau et l’humidité de pénétrer le bois, tout en laissant le matériau « respirer ».
La lasure assurera aussi la protection du bois contre les rayons UV, qui peuvent le ternir.

  • Avec une lasure transparente ou semi-transparente, la protection contre les UV sera moindre, mais l’aspect naturel du bois sera mis en avant, sa structure et ses nervures resteront bien visibles.
  • Totalement couvrante, une lasure colorée assurera une meilleure barrière contre les UV. La teinte du bois ne sera plus visible mais remplacée par la référence couleur de votre choix.

Lasure, laque ou huile : quelles différences ?

La lasure

La lasure pénètre dans le bois et ne laisse en surface qu’un film microporeux très fin.

Elle s’applique surtout sur les surfaces extérieures verticales (panneaux, palissades, volets, bardages, lambris) qui s’usent plus lentement.

Elle a un aspect décoratif important et permettra de mettre en relief les nervures du bois et de donner un coup d’éclat au bois.

La laque

Totalement couvrante, la laque est un produit décoratif. Elle va opacifier les propriétés visuelles du bois et masquer son veinage et son relief.

La laque apporte une protection plus longue que la lasure : puisqu’elle recouvre le bois, elle le protège aussi plus fortement contre tout ce qui peut accélérer son vieillissement (UV, humidité…).

L'huile

L’huile est avant tout un produit de protection : elle pénètre le bois plus profondément jusqu’à atteindre sa saturation.

L’huile est non-filmogène (elle ne crée par de film en surface) et le toucher du bois est donc 100% conservé.

Comment appliquer une lasure ?

Avec une bonne préparation du support, l’application de la lasure est un procédé assez simple. 
Du côté des outils, vous aurez besoin d’un large pinceau-brosse à poils longs, de mélangeurs et d’un outil pour bien mélanger la lasure avant chaque application. Procurez-vous aussi une bâche de protection pour préserver votre sol.

Veillez avant tout à ce que votre bois soit sain, propre et sec.
Si votre bois est déjà lasuré, peint ou vernis, il sera sans doute nécessaire de procéder à un ponçage (voire à un décapage) au préalable.

Ensuite, brossez et dépoussiérez avant de nettoyer le bois à l’eau avec un tuyau d’arrosage ou un nettoyeur à haute pression. Votre palissade doit être parfaitement sèche avant de commencer.

S’il s’agit de bois neuf qui n’a pas encore été traité ni imprégné, vous pouvez commencer par un primer de protection.

Après avoir mélanger votre lasure, appliquez une première couche généreuse avec la brosse à longs poils, en suivant le sens du veinage du bois.

Lorsque cette première couche est sèche, poncez légèrement avec un abrasif à grains très fins pour faciliter l’accroche de la seconde couche.

Appliquer la seconde couche de la même façon.

Si votre bois est très poreux ou particulièrement exposé aux intempéries, l’application d’une troisième couche pourra s’avérer nécessaire. 

Source : Livios.be

Plus de conseils et d'inspiration ?

Let’s share:

Share on Facebook
Share on Twitter
Share on Linkdin
Share on Pinterest
25e édition - neutralité carbone

La neutralité carbone en ligne de mire de la 25e édition de Bois & Habitat en 2025

… et de toutes les suivantes !

Du 28 au 31 mars 2025, Bois & Habitat vivra sa 25e édition à Namur Expo ! Un anniversaire qui coïncide avec une échéance cruciale : il ne restera plus que 25 ans pour atteindre la neutralité carbone, un défi que l’Europe s’est engagée à relever d’ici 2050. Alors bien sûr, cet anniversaire sera une fête, mais il sera aussi l’occasion de sonner l’urgence aux côtés des acteurs et entreprises du secteur.

Lire plus »

Battle Eco-Mobilier 2024 : découvrez les écoles lauréates !

19 mobiliers éco-conçus par les éléves en section bois de 13 écoles de l’enseignement technique, professionnel et spécialisé en Fédération Wallonie-Bruxelles étaient exposés dans le cadre du salon Bois & Habitat 2024. Tous concouraient pour la Battle Eco-Mobilier, organisée par Woodwize. Découvrez les projets lauréats désignés par un jury issu du monde des entreprises et annoncés le lundi 25 mars en présence du Ministre wallon de l’Economie Willy Borsus.

Lire plus »

‘Bois Local’ : une marque pour souligner les ressources et le savoir-faire de la filière bois wallonne

La filière bois wallonne a les ressources et le savoir-faire… Alors pourquoi aller chercher ailleurs ? Créée à l’initiative de l’organisme Filière Bois Wallonie, la marque “Bois Local” compte actuellement près de 60 entreprises adhérentes, un savoir-faire qu’elle met en lumière afin d’apporter des garanties aux consommateurs de plus en plus nombreux à vouloir connaître la provenance des produits qu’ils achètent afin de poser des choix locaux et responsables.

Lire plus »

Améliorer le rendement de son poêle à bois : 5 conseils pour une chaleur durable

Un salon réchauffé par les flammes d’un feu de bois offre une atmosphère réconfortante sans pareille. Cependant, pour que votre poêle confère un confort et une chaleur optimale, il y a quelques conditions à mettre en place. La Maîtrise du Feu, campagne de sensibilisation soutenue par la Wallonie, vous partage 5 conseils pratiques pour augmenter le rendement de votre poêle à bois

Lire plus »

Un calculateur en ligne pour estimer la quantité de CO2 stockée dans les meubles en bois

On le sait aujourd’hui : pour lutter contre le dérèglement climatique, nous devons réduire nos émissions de CO2 et séquestrer un maximum de CO2 présent dans l’atmosphère. Le bois joue un rôle clé : les arbres vivants fixent le CO2 grâce à la photosynthèse et les produits fabriqués avec du bois continuent de stocker ce CO2 tout au long de leur cycle de vie. Pour calculer la quantité de CO2 effectivement stockée dans les meubles en bois, PEFC a récemment lancé un calculateur en ligne.

Lire plus »
Retour haut de page