Comment s’assurer de la provenance du bois que l’on achète ?

Vous êtes de plus en plus nombreux à vouloir utiliser, dans vos projets, du bois issu de forêts gérées durablement et/ou à prêter attention à la provenance géographique dans un optique de circuits courts. Comment être certains de choisir un bois qui correspond à vos attentes ? 
Les experts de Bois & Habitat vous répondent !

Du bois issu de forêts gérées durablement ?

Si vous souhaitez avoir l’assurance que le bois que vous achetez ne provient pas d’une forêt exploitée illégalement, un moyen efficace est de se fournir en bois labelisé. Un label garantit que le bois est issu d’une forêt gérée durablement, c’est-à-dire pérenne, dans le respect de la nature et de ceux qui y travaillent. Des labels comme le PEFC ou le FSC vous le garantiront.

Bois d'ici, bois d'ailleurs

La forêt est répartie sur la planète en fonction de nombreux facteurs dont la température, la pluviométrie, l’ensoleillement, l’altitude, le type de sol, etc… Il existe de ce fait plusieurs types de forêts : la forêt tropicale, la forêt méditerranéenne, la forêt tempérée et la forêt boréale.
Pour chaque type, on retrouve des arbres qui leur sont propres. Ainsi un afzélia ne pourra pousser dans nos régions tout comme on ne retrouvera pas un chêne en région tropicale.
Si on parle de provenance, en choisissant des espèces croissant en forêts tempérées – espèces dites indigènes comme par exemple le hêtre, le chêne, le Douglas – on choisit de ce fait une provenance. Mais des espèces comme l’épicéa ou le pin sylvestre peuvent provenir de deux types de forêt : la forêt tempérée et la forêt boréale.
En outre, la forêt tempérée représente une superficie énorme. 

Réduire les distances entre le lieu de production, le lieu de transformation et vous ?

Il existe des marques, comme la marque collective Bois local qui garantit que le bois provient d’une entreprise s’étant approvisionnée dans un rayon de maximum 200 km. D’autres marques encourageant le développement d’une économie locale existent.

Let’s share:

Partager sur facebook
Share on Facebook
Partager sur twitter
Share on Twitter
Partager sur linkedin
Share on Linkdin
Partager sur pinterest
Share on Pinterest

L’herbe comme isolant ? Focus sur Gramitherm

Il y a quelques semaines, l’émission Waldorado (RTL) mettait en lumière une nouvelle filière biosourcée, l’herbe, en consacrant un reportage à notre exposant Gramitherm, qui propose de l’utiliser comme isolant en construction : le procédé de fabrication est suisse, mais Gramitherm l’a importé en Wallonie pour une production en circuit court.

Lire plus »

3 conseils pour optimiser ses chantiers CLT

Le bois est un matériau de construction d’avenir et son utilisation dans la construction est de plus en plus fréquente. Depuis les années 1990, les progrès réalisés dans l’ingénierie bois ont permis l’émergence d’un nouveau système constructif en Autriche et en Allemagne : le panneau CLT (Cross Laminated Timber).

Lire plus »

Comment limiter le grisonnement du bois extérieur ?

Le grisaillement du bois est un phénomène naturel qui se produit au contact des rayons UV et de l’eau de pluie. Sans entretien spécifique, il est donc inéluctable pour le bois en extérieur, quelle qu’en soit l’essence. Comment y remédier ?

Lire plus »

Quelle(s) essence(s) de bois local pour votre terrasse ?

Le bois en terrasse est soumis aux aléas du milieu extérieur. Il peut être attaqué par des insectes ou des moisissures. Il importe donc de choisir une essence capable de résister à ces risques. Quelles sont les possibilités si l’on souhaite privilégier une espèce locale ?

Lire plus »
Retour haut de page