10 conseils pour bien utiliser son chauffage au bois

Le chauffage au bois, c’est bien, mais assurez-vous d’en faire bon usage ! Bien que le bois présente beaucoup d’avantages, nombreux sont ceux qui l’utilisent à mauvais escient. Voici quelques conseils afin d’en profiter au mieux tout en étant attentif à l’environnement.

Choisissez le bon poêle

En fonction de l’utilisation que vous allez en faire, vous choisirez entre un appareil de masse (chaleur douce et différée) ou un poêle qui n’accumule pas la chaleur (chaleur forte et instantanée).

Choisissez la bonne puissance du poêle

Un poêle trop puissant fera réduire l’apport d’air et ne favorisera pas la combustion.

Assurez vous que le conduit de cheminée est en bon état

Pensez à ramoner votre cheminée 2x par an. Une fois lors de la période d’utilisation et une autre fois avant ou après.

N'utilisez que du bois sec

Ça peut paraitre banal, mais du bois bien sec vous offrira un meilleur rendement ainsi qu’une réduction de pollution.

N'utilisez que du bois naturel

Evitez de mettre dans le feu une planche en bois qui traine dans votre garage uniquement pour vous en débarrasser. En effet cette planche, surement traitée ou vernie, polluera lors de la combustion.

Evitez le papier pour démarrer votre feu

Optez pour des allume-feux naturels à base de bois ou de cire qui ne dégageront pas de composants toxiques lors de la combustion, contrairement au papier.

Alimentez régulièrement le foyer

Idéalement, il faut alimenter peu mais régulièrement.

Rechargez vite !

Lorsque vous ouvrez la porte du poêle, vous perdez en consommation. C’est pourquoi il s’agit de remettre les bûches rapidement.

Optez pour un feu fermé

Certes, un feu ouvert c’est assez agréable à première vue. Mais au niveau de la consommation ce n’est pas l'idéal. De plus, aussi étonnant que cela puisse paraître, un feu ouvert peut refroidir la maison car il aspire tout l’air de la pièce à chauffer. Donc l’air extérieur et froid rentre par la cheminée.

Ne faites pas de feu continu

L’utilisation continue d’un poêle à bois entraîne l’encrassement de la cheminée et une augmentation des émissions polluantes.

Mettez en œuvre ces 10 conseils pour une utilisation optimale de votre poêle mais aussi pour réduire votre consommation en bois.   
Pour plus d’astuces, n’hésitez pas à vous rendre sur le site Internet de La Maitrise du Feu ou rendez vous sur le stand n°1113 du SPW lors du salon Bois & Habitat et recevez une brochure explicative. 

Cette campagne de sensibilisation est une initiative entre ValBiom, l’Agence wallone de l’Air et du Climat,le SPW Energie et le SPW Environnement

Campagne la Maitrise du Feu

Let’s share:

Partager sur facebook
Share on Facebook
Partager sur twitter
Share on Twitter
Partager sur linkedin
Share on Linkdin
Partager sur pinterest
Share on Pinterest

3 conseils pour optimiser ses chantiers CLT

Le bois est un matériau de construction d’avenir et son utilisation dans la construction est de plus en plus fréquente. Depuis les années 1990, les progrès réalisés dans l’ingénierie bois ont permis l’émergence d’un nouveau système constructif en Autriche et en Allemagne : le panneau CLT (Cross Laminated Timber).

Lire plus »

Comment limiter le grisonnement du bois extérieur ?

Le grisaillement du bois est un phénomène naturel qui se produit au contact des rayons UV et de l’eau de pluie. Sans entretien spécifique, il est donc inéluctable pour le bois en extérieur, quelle qu’en soit l’essence. Comment y remédier ?

Lire plus »

Quelle(s) essence(s) de bois local pour votre terrasse ?

Le bois en terrasse est soumis aux aléas du milieu extérieur. Il peut être attaqué par des insectes ou des moisissures. Il importe donc de choisir une essence capable de résister à ces risques. Quelles sont les possibilités si l’on souhaite privilégier une espèce locale ?

Lire plus »

Le label « Biosourcé » : connaître la qualité environnementale des matériaux isolants

Le contexte d’urgence climatique vous incite de plus en plus à privilégier les produits naturels issus des circuits courts comme matériaux de construction. A raison, car la filière wallonne regorge de ressources naturelles aux excellentes performances isolantes. Le label « Matériaux biosourcés » vous aide à y voir plus clair en favorisant la transparence sur la composition des produits intégrés dans les bâtiments.

Lire plus »
Retour haut de page